Les chutes de plain-pied en milieu professionnel

Le 9 mars 2015

Les chutes de hauteur ne sont pas les seules à provoquer des arrêts de travail ! Les chutes de plain-pied existent, parlons-en !

Les glissades, les faux pas, les pertes d’équilibre entraînant une chute de plain-pied sont très fréquentes dans toutes les entreprises et peuvent occasionner des lésions irréversibles.

En 2003, les accidents de plain-pied représentaient, au sein du régime général de la Sécurité Sociale :
- 23% des accidents avec arrêt
- 20% des accidents ayant entraîné une incapacité permanente

JPEG - 13.2 ko


Ces fréquences et gravités élevées peuvent surprendre pour une cause d’accident d’apparence banale, mais cela s’explique par le fait que tous les secteurs d’activité sont concernés. De plus, la prévention des accidents de plain-pied est rare en entreprise : ces accidents sont souvent considérés comme bénins ou comme n’étant pas propres aux situations de travail et ils occasionnent habituellement une seule victime.
Par définition, la chute de plain-pied est un accident au cours duquel la victime a été déséquilibrée, sans pour autant effectuer un travail en hauteur.

La chute peut se produire à l’occasion d’une glissade sur un sol défectueux (salissure, déformation…) ou d’un trébuchement contre un obstacle non repéré. Les causes de chutes de plain-pied sont vraiment multiples : mauvaises conditions climatiques (neige, verglas, pluie), sol irrégulier ou encombré, escalier abrupt et mal éclairé…
En cas de perte d’équilibre, la victime peut tomber sur un objet dangereux ou chercher à se rattraper au support le plus proche. Les conséquences dépendront donc de la dangerosité de son environnement.

Le siège des lésions est variable : tête, yeux, membre supérieur, tronc, membre inférieur, localisations multiples, lésions internes.
Les lésions sont le plus souvent cutanées et/ou ostéo-articulaires : la foulure, l’entorse, les contusions, plaies cutanées et hémorragies, la fracture sont les lésions les plus courantes.
Mais une chute de plain-pied peut aussi entraîner la mort de l’accidenté si, par exemple, il y a eu un traumatisme crânien lorsque la tête a heurté le sol ou une installation ou bien si la chute a entraîné une noyade (activités portuaires, maritimes ou nautiques, stations d’épuration…).

Parmi les secteurs les plus à risque de chutes de plain-pied, il y a les ateliers de fabrication de produits alimentaires, les services d’entretien et de nettoyage, les services de logistique et de transport et les travaux en extérieur ou de nuit.
Les accidents les plus graves sont principalement liés aux contextes suivants :
- l’utilisation des machines (44%)
- la manutention manuelle ou mécanique (28%)
- les déplacements (15%)
- le ramassage des ordures ménagères (7%)
- le travail sur chantier (6%)

Les accidents semblables du point de vue de leurs circonstances (44% des accidents) sont ceux qui se produisent le plus souvent en atelier de fabrication, lors de l’utilisation de machines, avec le contact de la main avec la machine lors de la chute qui occasionne la lésion, avec amputation parfois nécessaire.
On observe aussi que la classe rassemblant les cas de chutes de plain-pied survenus pendant le déplacement représente 15% des accidents : il s’agit d’accidents se produisant lors de la descente de camions ou autres véhicules de transport, lors de déplacements soit à l’extérieur des locaux, soit entre le véhicule et le lieu d’intervention.

Voyez par vous-même comment traiter de ce sujet avec humour dans l’épisode suivant :


La prévention des chutes de plain-pied

Le chef d’entreprise doit prendre des mesures de prévention et les risques liés aux chutes de plain-pied doivent être analysés et pris en compte dans le cadre de l’évaluation des risques professionnels, obligatoire en entreprise, et consignés sur le Document Unique de Sécurité (D.U.S).

PNG - 33.1 ko

Il est avant tout nécessaire de supprimer ce danger et, dans une moindre mesure, de sensibiliser les salariés à ces risques en les informant et en les formant, mais aussi avec une signalétique adéquate (affiches, autocollants, panneaux …).
Le chef d’entreprise doit veiller à maintenir l’ordre dans toutes les pièces et surtout dans les zones de stockage de l’entreprise.
Les voies de circulation doivent être débarrassées de tout obstacle.
Il faut éviter les zones d’ombre en optimisant l’éclairage et signaler les escaliers, les dénivelés, les encombrements temporaires…
Pour la prévention des risques de chute de plain-pied, des revêtements de sol antidérapants doivent être privilégiés, les inégalités de surfaces et/ou obstacles doivent être soit supprimés soit clairement signalés, notamment dans les lieux de passage, les sols doivent être nettoyés régulièrement et tout produit accidentellement répandu, lors d’une fuite ou déversement, immédiatement épongé.

Il existe deux moyens de protéger les salariés des risques de glissades :
- rendre le sol antidérapant (protection collective).
- imposer le port de chaussures antidérapantes (protection individuelle)
Dans les conditions de travail propices aux chutes de plain-pied (sols souvent humides ou rendus glissant à la suite du renversement d’un produit de denrées alimentaires, de liquides techniques, d’hydrocarbures ou huiles…, comme dans la restauration, les industries agroalimentaires, garages, stations-services …), le travailleur doit être équipés de chaussures ou mocassins antidérapants et les sols doivent être couverts de résine ou de revêtements antidérapants.

Mais, sans une bonne tenue des locaux, ces mesures préventives comme l’installation de revêtements de sol perfectionnés, le port de chaussures antidérapantes ne seront jamais tout à fait efficaces. Il suffit en effet de très peu d’huile ou de graisse pour rendre un revêtement de sol glissant. Le bon entretien des planchers permet de réduire les accumulations de matière grasse et ainsi de prévenir les accidents attribuables aux glissades et chutes de plain-pied.

Sources :
http://www.officiel-prevention.com/


Dernières actualités


Evimages -Parc du Chêne - Activillage - 1, Allée des Sorbiers
69500 BRON
Copyright © 2013 - Evimages
Tout droit réservé